Vettel dit que Ferrari  » s’est encore plus enthousiasmée  » après le week-end du GP de France

Vettel dit que Ferrari  » s’est encore plus enthousiasmée  » après le week-end du GP de France

Un podium pour Charles Leclerc et un certain rythme de course de Mercedes ont tous été positifs pour Ferrari lors du week-end du Grand Prix de France – mais bien qu’ils aient un peu dépassé leurs propres attentes, Sebastian Vettel a admis que l’équipe avait échoué dans son objectif principal de réduire sensiblement l’écart avec ses concurrents argentés.

Le Cheval Cabré a apporté de nombreuses améliorations au Circuit Paul Ricard, et bien que Leclerc ait connu l’une de ses meilleures courses de la saison, terminant P3 et moins d’une seconde derrière Valtteri Bottas de Mercedes après une montée tardive pour essayer de prendre la deuxième place, il était six dixièmes derrière Hamilton en qualifications.

Vettel, quant à lui, n’a réussi qu’en P7 en qualifications et en P5 en course – bien qu’il ait eu au moins assez de marge dans les derniers tours pour se qualifier pour les softs et essayer d’obtenir le point bonus le plus rapide au tour.

Il l’a bien eu, mais avec seulement 0.024s d’avance sur Lewis Hamilton, malgré le fait qu’il roulait sur des pneus frais et mous par rapport aux 29 tours que comptait Hamilton dans ses 29 tours de piste.

Lorsqu’on lui a demandé si cette marge étroite dans la bataille du tour le plus rapide, étant donné la disparité de leur caoutchouc respectif, avait été décourageante, Vettel a répondu : « Pas plus ou moins décourageant que le manque de vitesse que nous avons vu maintenant pour certaines courses, donc c’est évidemment un énorme défi pour nous.

« Nous essayons tout, nous essayons tout, nous jetons tout dessus « , a ajouté Vettel de la poursuite de Mercedes par Ferrari.

« Si c’était facile, nous l’aurions fait en une nuit et nous l’aurions déjà fait il y a beaucoup de courses, mais ce n’est pas facile et évidemment[Mercedes] sont très fortes, et montrent actuellement les limites à toutes les autres équipes, donc c’est à nous de trouver des solutions et de rendre notre voiture plus rapide pour pouvoir leur mettre davantage la pression.

« Ce week-end, l’objectif était de réduire l’écart[par rapport à Mercedes] d’un montant significatif, ce que nous n’avons pas fait, donc à cet égard, nous avons échoué, mais cela ne signifie pas que nous allons abandonner.

« Je pense que tout le monde est encore plus excité. Nous devons comprendre pourquoi certains des éléments que nous avons apportés au travail et nous espérons que d’ici la semaine prochaine, nous aurons des réponses pour réessayer quelque chose et peut-être que le tracé de la voie en Autriche sera aussi un peu le nôtre ».

patrick