Les tabacs français pour vendre des billets de train

Les tabacs français pour vendre des billets de train

Les tabackeurs de quatre régions vont tester un système de billetterie, selon le président sortant de la SNCF

Les tabacs de quatre régions françaises vendront des billets de train dans le cadre d’un procès à partir du mois prochain, a révélé le président de l’opérateur ferroviaire.

Guillaume Pépy, qui quittera ses fonctions en décembre, a dévoilé le plan dans une interview au Journal du Dimanche. Il avait déjà suggéré aux buralistes de vendre des billets TER.

« Il y a beaucoup de magasins de tabac, nous vendons de moins en moins de cigarettes, nous pourrions vendre autre chose, et les billets TER sont une très bonne idée », avait-il déclaré sur RMC et BFMTV, en février dernier.

Le programme de tabac était l’un des nombreux plans dont il a discuté au cours de l’entrevue. D’autres incluent les nouvelles cartes de voyage  » avantage « , qui sont moins chères et offrent plus d’avantages que les cartes SNCF précédentes.

Il a également déclaré que, le 1er juillet, les appels au numéro d’achat de billets 3635 seront facturés au tarif local plutôt qu’au tarif majoré. Ouvert entre 7h et 22h, il permet aux utilisateurs d’acheter des billets qui sont livrés par la poste.

Fin novembre, la SNCF prévoit de lancer un nouveau programme de fidélisation appelé « Ouigreen ». « Les kilomètres parcourus en train vous donneront droit à des heures gratuites d’utilisation d’un scooter ou d’une voiture électrique « , explique M. Pépy.

SNCF travaille avec Renault pour développer  » une solution de covoiturage pour les voitures électriques en gare « , a-t-il déclaré.

patrick