Le régulateur français approuve la prise de contrôle de CNP Assurances par La Poste

Le régulateur français approuve la prise de contrôle de CNP Assurances par La Poste

Le régulateur du marché français a approuvé la prise de contrôle de CNP Assurances par l’opérateur postal public La Poste dans le but de créer une banque et une compagnie d’assurance contrôlées par l’Etat et axées sur les zones rurales du pays.

L’AMF a déclaré mardi qu’elle avait autorisé la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et le gouvernement français à céder leur participation de 42 % dans CNP Assurances à La Banque Postale, la filiale bancaire de La Poste.

Cela permettra à La Poste France de se diversifier en dehors de l’activité courrier en décroissance, tandis que CNP Assurances aura accès à ses clients.

La Banque Postale détenait déjà environ 18 % de CNP Assurances.

L’autorité de surveillance française a décidé de renoncer à une règle qui oblige une société détenant 30 % du capital d’une société cotée à faire une offre publique d’achat sur toutes les actions de cette société, étant donné que la Banque Postale et la CDC sont toutes deux détenues à 100 % par l’État français.

La fusion de La Banque Postale et de la CNP est une tentative du gouvernement d’assurer l’accès aux services bancaires et d’assurance dans les zones rurales à un moment où les banques traditionnelles ferment des agences dans les campagnes.

Le mécontentement face à la rareté des services publics a été l’une des raisons du mouvement de la veste jaune qui a éclaté en novembre de l’année dernière, défiant le gouvernement du président Emmanuel Macron.

L’opération donnera également une bouée de sauvetage à La Poste, l’un des premiers employeurs du pays avec environ 250.000 travailleurs, selon son site Internet.

patrick