L’Alabama adopte un projet de loi interdisant l’avortement

L’Alabama adopte un projet de loi interdisant l’avortement

L’Alabama est devenu le dernier État américain à prendre des mesures pour restreindre les avortements en adoptant un projet de loi visant à rendre la procédure illégale dans presque tous les cas.

La loi prévoit l’interdiction de l’avortement en cas de viol ou d’inceste.

Les partisans disent qu’ils s’attendent à ce que la loi soit bloquée devant les tribunaux, mais qu’ils espèrent que le processus d’appel le portera devant la Cour suprême.

Ils veulent que le tribunal, qui dispose aujourd’hui d’une majorité conservatrice, renverse la décision de 1973 légalisant l’avortement.

Seize autres États cherchent à imposer de nouvelles restrictions à l’avortement.

Comment le débat sur l’avortement aux États-Unis en est-il arrivé là ?

Qu’est-ce qui se cache derrière le projet de loi géorgien contre l’avortement « Heartbeat Bill » ?

La ‘grève du sexe’ est encouragée dans le cadre d’une manifestation contre la loi sur l’avortement
Plus tôt cette année, la Cour suprême a bloqué l’application de nouvelles restrictions à l’avortement en Louisiane. Toutefois, la décision a été rendue à une faible majorité et l’affaire devrait être réexaminée dans le courant de l’année.

Pourquoi cela se produit-il maintenant ?

Les architectes du projet de loi s’attendent à ce qu’il soit rejeté par les tribunaux inférieurs, mais ils espèrent qu’il finira par être renvoyé devant la Cour suprême.

Ils ont été encouragés par l’ajout de deux juges conservateurs nommés par Trump, Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh, qui donnent une majorité conservatrice à la cour de neuf membres.

Leur objectif, disent-ils, est que l’arrêt historique Roe c. Wade de 1973 soit sapé ou complètement renversé.

Le lieutenant-gouverneur de l’Alabama, Will Ainsworth, a dit : « Roe doit être défié, et je suis fier que l’Alabama montre la voie. »

Eric Johnston, qui a fondé l’Alabama Pro-Life Coalition qui a aidé à rédiger le projet de loi, a déclaré à NPR : « La dynamique a changé.

« Les juges ont changé, beaucoup de changements au cours de cette période, et je pense donc que nous en sommes au point où nous devons faire un pas plus grand et plus audacieux. »

patrick