France vs Norvège

France vs Norvège

Selon Corinne Diacre, la France est  » extérieure  » à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, malgré le fait que le pays hôte n’a pas réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale en s’imposant face à la Norvège.

Un penalty d’Eugénie le Sommer, après une faute de Marion Torrent sur Ingrid Syrstad Engen, a permis à la France de remporter sa deuxième victoire consécutive dans le Groupe A après que la Norvège ait semblé vouloir s’assurer un point.

Cependant, Diacre a déclaré que la prestation de son équipe à Nice montrait que la France avait encore beaucoup de pain sur la planche.

« On a fait ce qu’on avait à faire. Nous sommes toujours outsiders pour le tournoi », a-t-elle déclaré.

« Nous avons trouvé quelques difficultés ici et ce match le montre. La Coupe du Monde est très complexe.

« Petit à petit, en cours de route, c’est là que tu deviens le favori. »

Balado quotidien de football : Le VAR s’empare du spectacle alors que la France maintient un départ parfait
La France, pays hôte de la compétition, bat la Norvège à Nice
La Coupe du Monde sera-t-elle un tournant culturel pour la France ?
La France est en tête du Groupe A avec six points en deux matches – trois devant la Norvège (deuxième) et le Nigeria (troisième) – avec un match de poule contre le Nigeria lundi (20:00 BST).

Encouragée par 34 872 spectateurs à Nice, la France, pays hôte, a dû creuser un peu pour s’imposer face à une équipe norvégienne déterminée.

Dans un match de grande qualité, la France était sur la bonne voie pour marquer des points pour la première fois de la compétition après un but contre son camp de Wendie Renard, qui a marqué deux buts contre la Corée du Sud.

Tentant de détourner la transversale d’Isabell Herlovsen, Renard a trouvé le chemin des filets huit minutes après que la France eut pris l’avantage par l’intermédiaire de Valerie Gauvin.

Le centre d’Amel Majri trouve Gauvin, qui passe devant Maria Thorisdottir de Chelsea pour envoûter la foule partisane.

Gauvin n’a pas commencé la victoire sur la Corée du Sud après s’être présenté en retard à l’entraînement.

Astucieuse et inventive, la Norvège n’a certainement pas été éblouie par l’occasion.

Pourtant, les vainqueurs de la Coupe du Monde de 1995 n’ont rien pu montrer de leurs efforts lorsque, avec un score de 1-1, une pénalité a été infligée à la suite d’un examen de l’arbitre assistant vidéo (VAR) après que Torrent ait été botté par Engen.

Le Sommer a marqué sur le terrain pour rejoindre Marie-Laure Delie en tant que meilleure buteuse française de l’histoire de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA avec cinq réalisations.

« Nous savions que nous n’allions pas gagner 4:0 et nous voulions montrer beaucoup de respect », ajoute Diacre.

Le sélectionneur norvégien Martin Sjogren a déclaré que son équipe méritait un point.

« Nous avons perdu le match, mais je pensais que nous étions à égalité avec les Français », ajoute Sjogren.

« Je n’ai pas été surpris par l’équipe de France – nous savions qu’ils allaient être athlétiques avec des joueurs rapides et rapides.

« Mais nous avons bien joué et je suis très fier de la performance de mes joueurs. Dans mon livre, je pense qu’on méritait un 1-1. »

La France vieillissante montre son expérience – les statistiques
Avec une moyenne d’âge de 28 ans et 189 jours, la France a disputé la Coupe du Monde Féminine de Football Féminin avec ses 11 plus vieilles joueuses de l’histoire.

La Norvège n’est que la deuxième équipe de l’histoire de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA à bénéficier d’un but contre son camp lors de matches consécutifs dans cette compétition, après le Japon en 2015.
Wendie Renard est la première joueuse à marquer un but contre son camp pour la France lors d’une Coupe du Monde Féminine.

Eugénie Le Sommer a marqué 12 buts lors de ses 12 dernières apparitions internationales pour la France, y compris un but dans les deux matches de la France à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019.

patrick