Comment planifier un jardin hautement productif

Comment planifier un jardin hautement productif

Cultiver ses propres fruits et légumes est une façon satisfaisante de garantir que vous et votre famille profitez de produits sains. Tirer le meilleur parti de l’espace dont vous disposez est essentiel pour maximiser votre potentiel de croissance.Suivez nos cinq étapes simples pour vous aider à cultiver un jardin productif qui regorge de bienfaits locaux.

Comment planifier un jardin hautement productif

Une bonne récolte de haricots !

Cultiver ses propres fruits et légumes est une façon satisfaisante de garantir que vous et votre famille profitez de produits sains. Tirer le meilleur parti de l’espace dont vous disposez est essentiel pour maximiser votre potentiel de croissance.

Suivez nos cinq étapes simples pour vous aider à cultiver un jardin productif qui regorge de bienfaits locaux.

1 : Créer un sol sain

Chaque jardin productif a un sol sain en son cœur. La plupart des sols peuvent être grandement améliorés en ajoutant de la matière organique bien décomposée comme du compost de jardin, du fumier provenant de fermes biologiques ou d’autres sources où aucun herbicide persistant n’a été utilisé. La matière organique est riche en microbes bénéfiques qui rendent les nutriments contenus dans le sol disponibles aux racines des plantes. Il améliore également la structure du sol en retenant l’humidité dans les sols sablonneux à drainage rapide tout en aidant les sols sujets à l’engorgement, comme l’argile, à se drainer plus facilement.

Ajoutez de la matière organique au fur et à mesure que vous creusez votre sol avant le début de la saison. Si elle a déjà été creusée, ou si vous pratiquez le jardinage sans creuser, laissez-la simplement sur le dessus ou utilisez une fourchette à jardin pour la chatouiller dans les quelques pouces supérieurs du sol, laissant les vers faire le reste du travail pour vous. On peut aussi ajouter de la matière organique autour des plantes établies comme les arbres fruitiers et les arbustes, ou placer au fond des trous de plantation des légumes très affamés comme les haricots grimpants ou les courges.

2 : Planifiez votre jardin potager

Le secret pour tirer le meilleur parti de votre terrain est une planification minutieuse. En indiquant à l’avance ce que vous voulez cultiver, quand et où vous voulez le faire, vous pouvez vous assurer que votre sol est rarement laissé à nu et qu’il y a toujours quelque chose de prêt à être récolté.

Notre planificateur de jardin vous offre un outil pour gagner du temps dans la planification de votre jardin. Commencez par définir les dimensions de votre jardin, puis sélectionnez et mettez en place les structures et les éléments permanents tels que les clôtures, les allées, les serres et les plates-bandes surélevées – les objets peuvent être redimensionnés et déplacés pour refléter précisément la disposition de votre jardin. Utilisez la barre de sélection des plantes pour sélectionner et faire glisser des lignes ou des groupes de cultures. En prenant le temps de faire un plan, vous pouvez vous assurer que chaque espace est rempli, laissant peu de place aux mauvaises herbes et aucune excuse pour des trous improductifs ! Consultez notre article sur Comment planifier un jardin potager pour plus de conseils.

3 : Choisissez les bonnes variétés pour votre jardin

Maximisez vos récoltes en choisissant des fruits et légumes à haut rendement et les variétés les plus prolifiques. Par exemple, une rangée de fèves poires produira plusieurs livres de gousses au cours de la saison de croissance, tirant le maximum de l’espace vertical et donnant un meilleur rendement pour cet espace. Les légumes comme la courgette, la courge et le chou frisé sont notoirement prolifiques, tandis que d’autres comme le radis, les feuilles de salade et l’oignon de printemps poussent si rapidement qu’on peut les semer à répétition pendant la saison de croissance pour obtenir plusieurs récoltes.

Les cultures à croissance rapide peuvent être plantées successivement de sorte qu’une culture soit prête à semer ou à planter dès qu’une autre est terminée. Par exemple, le poireau pourrait suivre les premiers pois, les épinards peuvent remplacer les oignons, tandis que les choux de printemps seraient prêts à être plantés une fois les fèves terminées. Il est facile de planifier cela dans notre planificateur de jardin à l’aide de la fonction Plantation de succession. Double-cliquez simplement sur une plante pour définir ses dates dans le sol, puis visualisez votre plan mois par mois afin de voir rapidement où les lacunes apparaîtront. Ensuite, à l’aide du bouton Filtre personnalisé, vous pouvez choisir de n’afficher que les plantes qui peuvent être semées ou plantées au cours d’un mois particulier, il est donc facile de choisir ce que vous pouvez cultiver ensuite.

Certaines cultures ont un rendement particulièrement élevé. Les variétés hybrides peuvent avoir été créées pour résister aux maladies ou à des conditions de croissance défavorables telles que la sécheresse, ou pour donner des rendements plus élevés et plus prévisibles. D’autres variétés donnent deux utilisations pour le prix d’une – par exemple, certaines pommes peuvent être consommées directement de l’arbre ou cuites.

4 : Cultiver toute l’année

Les jardins productifs ne sont pas seulement pour les mois d’été. Cultivez tout au long de l’année en commençant par des légumes de première saison dans la chaleur d’une serre, d’un cadre froid ou d’un rebord de fenêtre ensoleillé. Lorsque la température extérieure s’est réchauffée, les jeunes plants peuvent être plantés à l’extérieur, ce qui vous donne une longueur d’avance sur ceux qui sont semés à l’extérieur. Les cultures tendres comme les tomates, les concombres et les piments forts peuvent être semées des semaines à l’avance afin qu’elles soient prêtes à être semées dès que la date du dernier gel est passée. Notre planificateur de jardin vous indiquera le meilleur moment pour semer et planter en fonction des données climatiques de votre région.

patrick