Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ». | Le Club de Mediapart

Antoinette fouque – « la violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».  | le club de mediapart

De son enfance passée dans un contexte ouvrier, Antoinette Fouque (Page web : Antoinette Fouque) gardera jusqu'à sa mort un ancrage politique marqué à gauche. C'est dans un quartier populaire de Marseille qu'elle passe une enfance sereine. Antoinette Fouque a été à bonne école dès lors que son père était un militant syndicaliste.

Antoinette Fouque, une militante sur toute la planète

l’Observatoire de la Misogynie et Le Collège de Féminologie ont été fondés par Antoinette Fouque. Tous les combats pour les droits des femmes ont été soutenus par la militante. Elle s’engage avec Aung San Suu Kyi face à la dictature en Birmanie. Pour Antoinette Fouque, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. Ce sont les mots écrits d'une banderole qu'elle brandit durant une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Dans l'hémicycle européen, Antoinette Fouque a été nommée vice-présidente de la commission des droits de la femme. Elle met en place l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment des deux cents ans de la révolution française. Antoinette Fouque s'engage sur la liste des radicaux de gauche pour le scrutin européen de 1994. Elle est députée entre 1994 et 1999. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat dans le but d'empêcher la poussée de tous les extrémismesdès lors que les droits des femmes sont toujours en danger actuellement.

Diplômée d’études supérieures de Lettres, Antoinette Fouque a été enseignante. Antoinette Fouque travaille en tant que critique littéraire avec des sociétés d'édition en plus de sa profession d’enseignante. Etiez-vous au courant ? Elle est la créatrice du groupe de réflexion appelé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du Mouvement de libération des femmes (MLF).

Antoinette Fouque, la mère de la féminologie

"Le dictionnaire universel des créatrices" est édité en 2013. Il raconte 40 siècles de création des femmes. Evidemment, Antoinette Fouque a prêté sa plume à plusieurs livres collectifs comme "Génération MLF 1968-2008" ou "Portraits choisis". Le combat d’Antoinette Fouque ne cède pas aux sirènes du militantisme sans concessions, il soutient la place de mère, qui ne peut s’opposer à la libération de la femme.

Les articles