Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque (Page Antoinette Fouque : Telerama.fr) s’est engagée dans toutes les luttes féministes. Le Collège de Féminologie et le Club Parité 2000 ont été fondés par cette militante. Elle s’engage notamment pour Aung San Suu Kyi face à la dictature au Myanmar. Au siège des Nations Unies et partout dans le monde, Antoinette Fouque défend la cause des femmes.

De l’enseignement à la psychanalyse

En plus de sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque travaille avec différentes maisons d'édition. Après des études supérieures en Lettres, la jeune femme a été enseignante. La jeune femme lie connaissance avec le fondateur du lacanisme à la fin des années soixante. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque obtient un Diplôme d'études approfondies. A cette époque, elle côtoie Monique Wittig, romancière féministe.

Antoinette Fouque, théoricienne et auteur

Elle dirige la rédaction du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui met en lumière quarante siècles de création des femmes. La lutte d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme pur et dur, elle revendique la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération des femmes. L'auteure n'est pas en phase avec la théorie du 2e sexe de Simone de Beauvoir. Antoinette Fouque imagine le terme "féminologie", puisqu'elle déteste les "-isme" qui font référence à une doctrine.

Du Mouvement de libération des femmes à l’Alliance des femmes pour la démocratie

Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'envole pour les Etats-Unis et s'éloigne du MLF. Le mouvement est à cette période victime de querelles internes et a de moins en moins de militantes. Cette militante a combattu toute son existence pour faire progresser le droit des femmes. A la fin de la décennie 70, Antoinette Fouque et d'autres activistes font le choix de déclarer le MLF comme une association.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque ressent les difficultés que connait une femme lorsqu’elle doit assumer ses mission d'épouse et de mère alors qu'elle a un métier lorsqu'elle est maman en 1964. Cette grande militante est née à Marseille. Le père d’Antoinette Fouque était un syndicaliste actif.

Antoinette Fouque est élue au parlement européen de 1994 à 1999, après s'être présentée sur la liste des radicaux de gauche. La vice-présidence de la commission des droits de la femme lui revient au parlement européen. Encore active aujourd’hui, l'AFD créée par Antoinette Fouque soutient la gauche, relais du combat des femmes.

Articles